Quand Jean-Claude Drouot est "Jaurès"...

Impossible le mercredi 13 mai de dissocier Jean Jaurès de son interprète Jean-Claude Drouot. Ce dernier, par amitié pour Marie-France O'Leary, Présidente de l'association Arts et Paroles avait accepté de venir à Saint-Saulge pour une représentation exceptionnelle de son "Jaurès". Les spectateurs n'ont pas manqué ce rendez-vous unique et la salle des fêtes était pleine à craquer.


Le maire Christian Bulin a accueilli le célèbre acteur, retraçant son parcours depuis son enfance jusqu'à ce magnifique personnage de "Jaurès". Refusant les opportunités médiatiques offertes par le succès du personnage de Thierry La Fronde, série diffusée de 1963 à 1966, Jean-Claude Drouot, s'il a tourné de nombreux films a surtout choisi de se consacrer à sa passion, le théâtre...


Puis IL est entré en scène sous les applaudissements du public. Non pas l'acteur Jean-Claude Drouot, mais Jaurès lui-même... Pendant près de deux heures, l'orateur a partagé avec le public les textes originaux des discours qui ont marqué le début du XXème siècle. Les textes de Jaurès restent terriblement actuels, et interpellent violemment les auditeurs. L'éducation, la peine de mort, la République, la jeunesse, la presse, la laïcité et bien sûr la guerre : sur tous ces sujets, l'homme de conviction était un précurseur et un fervent combattant.


Le dernier texte interprété par Jean-Claude Drouot était d'André Benedetto extrait de la pièce "Jaurès la voix". Il y est évoqué avec force l'assassinat de Jaurès le vendredi 31 juillet 1914 alors qu’il dîne au café du Croissant, rue Montmartre, à deux pas du siège de son journal, L’Humanité. Commis trois jours avant l'entrée de la France dans la Première Guerre mondiale, ce meurtre mettra un terme aux efforts désespérés que Jaurès avait entrepris depuis l’attentat de Sarajevo pour empêcher la déflagration militaire en Europe. On sait aujourd'hui la boucherie qui fut engendrée par cette guerre épouvantable.


Interpellés, bousculés, étonnés, les spectateurs ont fait pendant plusieurs minutes une longue ovation à Jean-Claude Drouot, heureux d'avoir participé à ce moment magique qui les a transportés un siècle en arrière...